Editer votre profil

Monteils-Laeng, Laetitia

Professeure adjointe

  • Philosophie grecque
  • Téléphone 514-343-6111 #33449
  • Pav. 2910 EDOUARD-MONTPETIT \ bur. 321

Contact :

  • Téléphone 514-343-6111 #33449 Pav. 2910 EDOUARD-MONTPETIT \ bur. 321

Présentation

Ancienne élève de l'ENS-LSH, agrégée de philosophie en 2004, j'ai soutenu en 2010 sous la direction de Jérôme Laurent (UCBN) un doctorat portant sur la notion d'akrasia en philosophie ancienne. J'ai été recrutée à l'été 2014 par le département de philosophie de l'Université de Montréal en tant que professeur-adjoint de philosophie ancienne.

Expertises de recherche

Mes principaux intérêts de recherche se situent dans les domaines de l'éthique et de la psychologie anciennes, avec des prolongements en philosophie hellénistique et romaine. Ils se divisent en deux champs principaux: 

  • le devenir de ce que les commentateurs ont nommé intellectualisme moral dans la morale ancienne et la question dite de l'akrasia. Mes travaux portent sur les dysfonctionnements de la rationalité pratique ainsi que sur la mise en place et l'évolution d'un vocabulaire (prohairèsis, boulèsis/voluntas, hexis/habitus, propatheia ...) propre à penser les différentes modalités de l'action humaine non vertueuse;
  • réévaluation de la notion de naturalisme dans le champ de l'éthique ancienne

Champs d'expertise

Projets en cours

  • Réévaluation du naturalisme dans le champ de l'éthique ancienne : dans quelle mesure la nature est-elle posée en modèle pour penser le développement psychique, moral et intellectuel de nos facultés? Dans quelle proportion l'étude des étants phusei et du vivant permet-elle d'éclairer la fabrique du caractère moral et le développement de la rationalité? Pour penser l'éducation, la technique ne serait-elle peut-être pas un archétype plus pertinent?
  • Les rapports de l'éducation à la nature et les différents âges de la vie : la paideia a-t-elle pour finalité d'effacer ou de rectifier ce qu'il y a de spontané et d'immédiat en nous? Quelle valeur donne-t-on dans ces conditions à l'enfance? Quel regard a-t-on en retour sur la vieillesse? Le plein déploiement de nos facultés coïncide certes avec l'âge dit de la maturité, les "extrêmes" que sont à leur manière l'enfance et la vieillesse n'en constituent pas moins, en tant que processus, des objets d'étude de premier ordre.

Publications principales

Ouvrage

Agir sans vouloir. Le problème de l'intellectualisme moral dans la philosophie ancienne, Paris, Classiques-Garnier, collection Les Anciens et les Modernes 2014.

Articles

Raison et émotions chez Aristote. Où l'on peut être le maître sans être le principe;,  Organon 36, La logique des émotions, 2007, p. 109-119.

Destinée et naturel chez Platon : quelle place pour la liberté humaine? dans Conversations Platonic and Neoplatonic: Intellect, Soul and Nature, R. Berchman et J. Finamore (eds), St. Augustin, Academia Verlag, 2010, p. 49-62.

La version stoïcienne du conflit de l’âme : entre intellectualisme moral et tragédie de la raison, dans Rationalité tragique, S. Alexandre et O. Renaut (eds), Zetesis - Actes des colloques de l’association n°1 2010 www.zetesis.fr/actes/spip.php

Phusis et paideia chez Platon. La fabrique d'une nature humaine idéale, Eikasia 43, mars 2012, p. 139-148 - revistadefilosofia.com/numero43.

La figure su sophiste. Protagoras ou les ambivalences du savoir public, Le savoir public. La vocation politique du savoir en Grèce ancienne, Presses Universitaires de Franche-Comté, Besançon, 2013, p. 265-282.

Aristote et l'invention du désir, Archives de Philosophie, tome 76, numéro 3, juillet-septembre 2013, p. 441-457

Juge-t-on un homme sur son corps? Le problème des inclinations préliminaires (propatheiai) chez les Stoïciens, Eidôlon 109, 2013, p. 135-142

Recensions

André Laks, Médiation et coercition. Pour une lecture des Lois de Platon, Lille, Presses Universitaires du Septentrion, 2005, dans Les Études platoniciennes, Paris, Les Belles Lettres, 2007, p. 411-413.

Akrasia in Greek Philosophy from Socrates to Plotinus, C. Bobonich et P. Destrée (eds), Leiden, Boston, Brill, 2007 dans Les Études platoniciennes, Paris, Les Belles Lettres, 2008, p. 141-147.

Létitia Mouze, Le législateur et le poète. Une interprétation des Lois de Platon, Lille, Presses Universitaires du Septentrion, 2005 dans Les Études platoniciennes, Paris, Les Belles Lettres, 2009, p. 229-231.

Mary-Anne Zagdoun, L'esthétique d'Aristote, Paris, CNRS Éditions, 2011 dans les Archives de Philosophie, Tome 75, numéro 2, été - avril-juin 2012.

Heda Segvic, From Protagoras to Aristotle, Princeton et Oxford, Princeton University Press, 2009 dans Les Études platoniciennes, vol. IX, p. 202-206- etudesplatoniciennes.revues.org/302

Marcel van Ackeren, Die Philosophie Marc Aurels, Berlin/Boston, De Gruyter, 2011 dans Classical Review 63:2, 2013, p. 392-394.

Cours donnés au département ce trimestre

Thèses et mémoires dirigés au département et disponibles dans Papyrus

Nouvelles